Aller au contenu

Semaine 43

Bagad ou pas Bagad ? Oui, Cap Caval !

C’est un ancien élève, Mathieu Scuiller, talabader (joueur de bombarde) dans le bagad ’Cap Caval’ qui me fait découvrir la richesse de notre pays, et la musique si particulière de notre Bretagne.

Cap Caval c’est une identité forte, une histoire d’amitié, de passion, de convictions, c’est la force, la fierté et l’énergie des sonneurs bigoudens quand ils décident de mettre à l’honneur leur pays à travers sa musique.
2008, 2009 et 2010 : Champion de Bretagne des bagadoù, un triplé historique !!
Du jamais vu ! Mais ils ne se reposent pas sur leurs lauriers et entament des tournées mondiales : Italie, Allemagne, Hongrie, Écosse, Irlande, Canada...

Cap Caval c’est aussi une école de musique dynamique : plus d’une soixantaine de jeunes sont formés ainsi à l’apprentissage de la bombarde, de la cornemuse, de la caisse-claire écossaise ou des percussions. L’association compte ainsi un bagadig ou « bagad école » qui s’inscrit en palier entre l’école de musique et le bagad. Cette démarche symbolise une volonté constante d’évoluer musicalement et de préparer la future génération à intégrer le bagad.