Aller au contenu

Semaine 42

Tel père, tel fils...

Il y a des fils à Papa qui n’ont pas le même talent. Sean Lennon quant à lui nage comme un poisson dans l’eau : Maniant l’art musical comme celui de la plume... Il a de qui tenir, et sa maman ne l’a pas lâché non plus côté artistique.
2 albums solo dont Friendly Fire dans lequel tout semble si parfait...
Il a la mélancolie des mots et des harmonies.
On sent bien ses influences, pourtant, il arrive à se faire sa propre image.
S’il enregistre avec -M- la version anglaise d’ Un monstre à Paris, et l’Eclipse (un titre en plus sur l’album Friendly Sun) c’est avec Charlotte Kemp Muhl (égérie ?) qu’il monte un groupe : GOASTT (je vous invite à chercher ce que cela veut dire !!).
Ils sortent cette année encore un 3e album surprenant.
Après Acoustic Sessions et la Carotte bleue (avec de vieux instruments des années 60 à 80) voici poindre Midnight sun, avec des airs de Pink Floyd (ils ne se dissimulent pas !!) impossible de ne pas être sous le charme...
C’est un autre monde... ça peut faire du bien de s’évader, vraiment...
Listen !